lundi 10 décembre 2012

DISTANT WORLDS/FINAL FANTASY - Nerdgasm & grands frissons.

C'était un soirée chaude de juillet, il y a sept ans. Après une soirée avec des amis communs, une nouvelle connaissance m'offre de me raccompagner à la maison en voiture, une ballade de 15 minutes environ. Un moment de distraction et une mauvaise sortie d'autoroute plus tard, nous nous sommes retrouvés sur la Rive-Sud, près de St-Bruno. Puis sur le pont Jacques Cartier, fermé puisque c'était soir de feux d'artifices. Dans la région de Châteauguay (!), en pleine nuit, le gars en question part une cassette de pièces de Final Fantasy, pour détendre l'atmosphère. Quelque part sur le pont Mercier, en plein "Aerith's theme", je suis tombée amoureuse de lui.

DSCF4646

Il va sans dire que samedi soir était particulier pour moi, ainsi que pour des centaines d'adeptes de la populaire série de jeux vidéos, alors que la portion Nord-Américaine de la tournée "Distant Worlds-Final Fantasy" prenait fin à la Place des Arts de Montréal.

La présence occasionnelle sur scène du maître lui-même, Nobuo Uematsu, a provoqué un puissant nerdgasm dans l'assistance! L'homme était énergique, amusant et semblait véritablement heureux d'être de la partie, alors que le public était en ivresse de partager un moment avec la légende. Définitivement un highlight du parcours de n'importe quel mélomane ou amateur de jeux vidéos. Rappelons que Nobuo Uematsu, de par sa contribution énorme à la franchise Final Fantasy,  a popularisé la musique tirée de jeux vidéos en la faisant même figurer dans les palmarès¹

Un point fort de la soirée, selon moi, auront été les pièces chantées par la sublime Susan Calloway ("Kiss Me Goodbye", émouvante, "Suteki Da Ne", jolie, "Melodies Of Life", grandiose!). Je ne crois pas avoir été la seule à avoir anticipé "Eyes On Me", pièce culte de FFVIII et à avoir eu un pincement au cœur lorsque le concert a pris fin sans qu'elle ne soit jouée. Je suis persuadée que Mme Calloway l'aurait livrée avec brio.

Une pièce qui a bénéficié d'un très beau traitement orchestral était sans contredit "The Man With The Machine Gun", battle-theme de FFVIII lors des "rêves" de Squall. L'orchestre lui conférait une belle puissance, sans la dénaturer. Bingo!

Dans la seconde partie du spectacle, l'opéra «Maria & Draco» est venu diversifier le genre musical proposé pendant la soirée. Toutefois, on peut se demander si le choix d'inclure une pièce de douze minutes dans un concert de moins de deux heures était un choix judicieux, son intégration à la setlist s'étant peut être fait au détriment de deux ou trois autres pièces qui auraient pu satisfaire un plus grand nombre de fan? L'ovation bruyante semblait témoigner d'une satisfaction générale; pour ma part, étonnamment, la pièce m'a laissée presque totalement indifférente.

Finalement, on ne pourrait passer sous silence le rappel qui aura comblé tout le monde, un magistral "One Winged Angel" pendant lequel les spectateurs ont unis leurs voix pour former une chorale de 2000 personnes! L'effet était particulièrement réussi, et l'idée, ingénieuse!

Mention spéciale aux projections des jeux à l'écran, Les captures-vidéos "in-game" & les cinématiques étaient à peu près pertinentes au choix des chansons. Je me rappelle avec irritation (!) certaines projections de Video Games Live ou de The Legend of Zelda: Symphony of the Goddesses qui étaient incongrues ou inesthétiques. Bien joué cette fois-ci!

***

La tournée fait pause pendant la période des fêtes. La prochaine représentation est prévue à Paris le 12 janvier prochain.

PS: Pour les curieux, notre périple en voiture s'est prolongé dans Lachine, Verdun & dans un poste de police du Mile-End, puis a pris fin devant la porte de chez mes parents, après... 4 heures de route. Deux semaines plus tard, nous étions ensemble & the rest is history!

¹ [From Final Fantasy VII] "Eyes on Me", featuring Chinese pop singer Faye Wong, sold a record 400,000 copies and was the first song from a video game to win an award at the Japan Gold Disc Awards,[50] where it won "Song of the Year (International)" in 2000. (Wikipedia)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire